VOTE | 231 fans |

La supraconductivité

La supraconductivité

 

La supraconductivité (ou supraconduction) est un phénomène caractérisé par l'absence de résistance électrique et l'expulsion du champ magnétique — l'effet Meissner — à l'intérieur de certains matériaux dits supraconducteurs. La supraconductivité découverte historiquement en premier, et que l'on nomme communément supraconductivité conventionnelle, se manifeste à des températures très basses, proches du zéro absolu (-273,15 °C).

Dans les supraconducteurs conventionnels, des interactions complexes se produisent entre les atomes et les électrons libres et conduisent à l'apparition de paires liées d'électrons, appelées paires de Cooper. L'explication de la supraconductivité est intimement liée aux caractéristiques quantiques de la matière. Alors que les électrons sont des fermions, ces paires d'électrons se comportent comme des bosons, de spin égal à 0, et sont « condensées » dans un seul état quantique, sous la forme d'un condensat de Bose-Einstein.

Un effet similaire de la supraconductivité est la superfluidité ou suprafluidité, caractérisant un écoulement sans aucune résistance, c'est-à-dire qu'une petite perturbation que l'on soumet à ce type de liquide ne s'arrête jamais, de la même façon que les paires de Cooper se déplacent sans aucune résistance dans un supraconducteur.

Il existe également d'autres classes de matériaux, collectivement appelés « supraconducteurs non conventionnels » (par opposition à la dénomination de supraconductivité conventionnelle), dont les propriétés ne sont pas expliquées par la théorie conventionnelle. En particulier, la classe des cuprates (ou « supraconducteurs à haute température critique »), découverte en 1986, présente des propriétés supraconductrices à des températures bien plus élevées que les supraconducteurs conventionnels, jusqu'à des températures de l'ordre de 140 K, soit -133 °C). Toutefois, ce que les physiciens nomment « haute température » reste extrêmement bas comparativement aux températures à la surface de la Terre (le maximum est 133 K, soit -140 °C).

Bien que ce sujet soit, depuis le début des années 1990, un des sujets les plus étudiés de la physique du solide, aucune théorie en 2010 n'est satisfaisante pour décrire le phénomène de la supraconductivité à haute température critique.

 

1/ Historique.

Le phénomène fut découvert en 1911 par un physicien néerlandais Kamerlingh Onnes et son équipe composée de Gilles Holst, Cornelis Dorsman, et Gerit Flim. Kamerlingh Onnes avait réussi à liquéfier pour la première fois de l'hélium en 1908 ce qui lui permit de mener des mesures physiques jusqu'à des températures de 1,5 K (-271,6°C). Il entreprit alors un programme de mesures systématiques des propriétés de la matière à très basse température, en particulier la mesure de la résistance électrique des métaux. Le 8 avril 1911, l'équipe de Kamerlingh Onnes mesure que la résistivité électrique (ou résistance électrique) du mercure devient nulle en dessous d’une certaine température appelée température critique Tc, de l'ordre de 4,2K pour le mercure. C'est la première observation d'un état supraconducteur. Des légendes attribuaient le mérite de la découverte seulement à l'étudiant de K. Onnes, Gilles Holst, mais le cahier d'expérience découvert récemment écrit de la main même de Kamerlingh Onnes montre que ce dernier était bien aux commandes de l'expérience ce jour là, Gilles Holst mesurant la résistance électrique avec un Pont de Wheatstone, Cornelis Dorsman, et Gerit Flim s'occupant des aspects de cryogénie. Pour l'ensemble de son travail lié à la liquéfaction et l'utilisation de l'hélium liquide, Kamerlingh Onnes a reçu le prix Nobel de physique en 1913.

Des expériences avec de nombreux autres éléments montrèrent que certains possédaient des facultés de supraconductivité, mais d'autres non : citons en 1922, le plomb à 7 K et en 1941, le nitrure de niobium à 16 .

En 1933, Meissner et Ochsenfeld découvrent que les supraconducteurs repoussent le champ magnétique, un phénomène connu sous l'appellation d'effet Meissner. En 1935, les frères Fritz et Heinz London ont montré que l'effet Meissner est une conséquence de la minimisation de l'énergie libre transportée par le courant supraconducteur.

C'est en 1950 que l'on constate que la température critique dépend de la masse isotopique.

En 1950, une théorie phénoménologique dite de Ginzburg-Landau fut élaborée par Landau et Ginzburg. Cette théorie a été un succès pour expliquer les propriétés macroscopiques des supraconducteurs en utilisant l'équation de Schrödinger. En particulier, Abrikosov montra qu'avec cette théorie on peut prévoir qu'il existe deux catégories de supraconducteurs (appelés type I ou type II). Abrikosov et Ginzburg ont reçu le prix Nobel 2003 pour ce travail (Landau étant décédé en 1968).

Une théorie complète de la supraconductivité fut proposée en 1957 par Bardeen, Cooper et Schrieffer. Connue sous l'appellation de leurs initiales théorie BCS, elle explique la supraconductivité par la formation de paires d'électrons (paires de Cooper) formant alors des bosons interagissant avec des phonons. Pour leur travail, les auteurs eurent le prix Nobel de physique en 1972.

En 1959, Gorkov montra que la théorie BCS se ramène à la théorie de Ginzburg-Landau au voisinage de la température critique d'apparition de la supraconductivité.

En 1962, les premiers fils supraconducteurs (un alliage de niobium-titane) sont commercialisés par Westinghouse. La même année, Josephson prévoit théoriquement qu'un courant peut circuler à travers un isolant mince séparant deux supraconducteurs ; ce phénomène qui porte son nom, l'effet Josephson, est utilisé dans les SQUIDs. Ces dispositifs servent à faire des mesures très précises de h/e, et combiné avec l'effet Hall quantique, à la mesure de la constante de Planck h. Josephson a reçu le prix Nobel en 1973.

En 1986, Bednorz et Müller ont découvert une supraconductivité à une température de 35 K dans des matériaux de structure perovskite de cuivre à base de lanthane (Prix Nobel de physique, 1987).

Très rapidement en remplaçant le lanthane par de l'yttrium, i.e. en produisant de l'YBa2Cu3O7, la température critique est montée à 92 K, dépassant la température de l'azote liquide qui est de 77 K. Cela est très important car l'azote liquide est produit industriellement à bas prix et peut même être produit localement. Beaucoup de cuprates supraconducteurs ont été produits par la suite et les mécanismes de cette supraconductivité sont encore à découvrir. Malheureusement, ces matériaux sont des céramiques et ne peuvent être travaillés aisément. De plus, ils perdent facilement leur supraconductivité à fort champ et donc les applications se font attendre. Les recherches se poursuivent pour diminuer la sensibilité aux champs et pour augmenter la température critique. Après la température de l'azote liquide, atteinte, le seuil psychologique et économique est la glace carbonique (-78,5 °C).

Le 31 mai 2007, une équipe de physiciens franco-canadienne a publié dans la revue Nature une étude qui, selon un communiqué du CNRS, permettrait d'avancer sensiblement dans la compréhension de ces matériaux.

En janvier 2008, l'équipe du professeur Hosono du Tokyo institute of technology a rapporté l'existence d'une nouvelle classe de supraconducteurs (les pnictides, de type ROFeAs ; où R est une terre rare) dopé avec du fluor sur le site de l'oxygène. La température critique maximale était de 28 K. Cette découverte a surpris l'ensemble de la communauté scientifique en raison de la présence du fer dans un supraconducteur ayant une aussi haute température critique. En août 2008, il semble y avoir un consensus indiquant que le fer joue un rôle majeur dans la supraconductivité de ces matériaux. Actuellement, des centaines de travaux sont publiés montrant l'enthousiasme de la communauté scientifique à propos de cette découverte. Un certain nombre de groupes ont rapporté une température critique maximale de l'ordre de 56 K dans le cas où R est une terre non magnétique. Fin mai 2008, le groupe du professeur Johrendt de l'université de Munich rapporte la supraconductivité dans le composé Ba0,6K0.4Fe2As2 avec une Tc de l'ordre de 38 K. Ce composé possède une structure cristallographique très proche de celle de LaOFeAs. Cette découverte est importante car elle montre que l'oxygène n'a aucun rôle dans le mécanisme de supraconductivité dans cette nouvelle classe de supraconducteurs. Le magnétisme semble en cause, comme pour les cuprates.

 

2/ Propriétés élémentaires.

Un supraconducteur est un matériau qui, lorsqu'il est refroidi en dessous d'une température critique Tc, présente deux propriétés caractéristiques, qui sont :

-une résistance nulle ;

-un diamagnétisme parfait.

L'existence de ces caractéristiques, communes à tous les supraconducteurs conventionnels, permet de définir la supraconductivité comme résultant d'une transition de phase. L'étude des variations des propriétés physiques des supraconducteurs lorsqu'ils passent dans l'état supraconducteur confirme ceci et établit que la transition supraconductrice est une véritable transition de phase.

Résistivité nulle : L'absence totale de résistance électrique d'un supraconducteur parcouru par un courant limité est évidemment leur propriété la plus connue. C'est d'ailleurs celle-ci qui a donné son nom au phénomène.

Effet Meissner : L'effet Meissner, nommé d'après Walther Meissner qui l'a découvert en compagnie de Robert Ochsenfeld en 1933, est le fait qu'un échantillon soumis à un champ magnétique extérieur expulse celui-ci lorsqu'il est refroidi en dessous de sa température critique, et ce, quel que soit son état antérieur.

D'après les équations de Maxwell, dans tout matériau dont la résistance est nulle, le champ magnétique doit rester constant au cours du temps. Cependant, l'existence de l'effet Meissner montre que la supraconductivité ne se résume pas à l'existence d'une conductivité infinie.

Expérimentalement, on montre l'effet Meissner en refroidissant un échantillon supraconducteur en dessous de sa température critique en présence d'un champ magnétique. Il est alors possible de montrer que le champ magnétique à l'intérieur de l'échantillon est nul, alors que pour un hypothétique conducteur parfait, il devrait être égal au champ magnétique appliqué lors de la transition.

Note : certains supraconducteurs, dits de type II, ne présentent l'effet Meissner que pour de faibles valeurs du champ magnétique, tout en restant supraconducteurs à des valeurs plus élevées (cf. infra).

 

4/ Classes de supraconducteurs.

Supraconducteurs conventionnels : Certains physiciens définissent les supraconducteurs conventionnels comme étant ceux qui sont bien décrits par la théorie BCS. D'autres, plus spécifiques, les définissent comme ayant un mécanisme de formation de paire de Cooper qui fait intervenir l'interaction électrons - phonons.

Supraconducteurs non conventionnels : Les supraconducteurs non conventionnels (parfois appelés "exotiques" ou "nouveaux supraconducteurs") désignent des matériaux souvent synthétisés artificiellement en laboratoire qui ne peuvent pas être décrits avec la Théorie BCS, ou dont on ne comprend pas encore théoriquement l'origine de la supraconductivité. Ils diffèrent des supraconducteurs conventionnels en particulier dans le mécanisme à l'origine de la formation des paires d'électrons, dites paires de Cooper, responsables de la supraconductivité.

Plusieurs familles de matériaux sont considérées comme non conventionnelles : les fermions lourds, les supraconducteurs organiques ou moléculaires (sels de Bechgaard), les cuprates, ou les pnictures.

Certaines familles de matériaux présentent une supraconductivité à plus haute température que les alliages ou métaux, mais dont l'origine est expliquée par la Théorie BCS : les fullerènes de type AnC60 (où A est un alcalin), dont la température critique s'élève jusqu'à 33 K, ou le diborure de magnésium MgB2 dont la température critique s'élève jusqu'à 39 K. Il ne s'agit donc pas au sens strict de supraconducteurs non conventionnels, mais on les distingue quand même des supraconducteurs conventionnels.

Les supraconducteurs non conventionnels les plus étudiés à ce jour sont les cuprates, découverts par Johannes Georg Bednorz et Karl Alexander Müller en 1985. Il s'agit d'oxydes sous forme de céramique composés d'oxydes mixtes de baryum, de lanthane et de cuivre dont la température critique est d'environ 35 K (-238 °C). Cette température était bien supérieure aux plus hautes températures critiques connues à cette époque (23 K) ; cette nouvelle famille de matériau fut appelée supraconducteur à haute température. Bednorz et Müller reçurent en 1987 le prix Nobel de physique pour leur découverte.

Depuis lors, de nombreux autres supraconducteurs à haute température ont été synthétisés. Dès 1987, on atteignit la supraconductivité au-dessus de 77 K, la température d'ébullition de l'azote, ce qui est très important pour les applications technologiques car l'azote liquide est bien moins onéreux que l'hélium liquide qui devait être utilisé jusqu'alors. Exemple YBa2Cu3O7, Tc = 95K.

La température critique record est d'environ 133 K (-140 °C) à la pression normale et des températures légèrement plus élevées peuvent être atteintes à des pressions plus élevées. Néanmoins, il est considéré comme peu probable qu'un matériau à base de cuprate puisse atteindre la supraconductivité à température ambiante.

 

Source : Wikipédia.

Ecrit par Angelgym34 

Photos

Cette galerie contient 0 photos




Teaser | Instructions | Tableaux des vols
HypnoCup

Quel est le meilleur médecin ?

Clique ici pour voter

Activité récente

Volontariat
18.03.2017

Sondages
26.01.2017

Le Survivor
24.01.2017

Les Répliques
08.01.2017

Nemesis
06.03.2017

La pluie de feu
05.03.2017

Trahisons
05.03.2017

Filmographie
02.03.2017

S05E17 Impact
23.02.2017

Actualités
Les séries Stargate

Les séries Stargate
"" A l'occasion des 20 ans de Stargate SG-1 le 27 juillet 2017, HypnoMag prépare un dossier sur...

Teryl Rothery dans téléfilm de Tf1
L'actrice teryl Rothery inoubliable Dr Janet Fraiser est présente dans un téléfilm inédit en france...

[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (2eme partie)

Afficher plus d'informations

Total : 7 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

Sonmi451 (13:50)

mais comprendre ça n'est pas à la portée de tous

serieserie (13:51)

beh alex il est gentil la pupart du temps lui

Sonmi451 (13:51)

hé ben restez dans votre monde de bisounours

Sonmi451 (13:52)

enfin toi miss² tu as voté House quand même

Sonmi451 (13:52)

tu protèges Alex juste pour dire l'inverse de moi, typique de House ^^

CastleBeck (13:52)

Sinon, hors sujet, mais Quelqu'un peut m'expliquer quelques chose? Admettons qu'il y a une série en 13 épisodes qui sont diffusés à un rythme de 3 par semaines... il arrive quoi avec le dernier? Sachant

serieserie (13:53)

exactement

Sonmi451 (13:53)

ils en passent 4 pour la dernière semaine?

serieserie (13:54)

euh soit il est diffusé en meme temps que les 3 "derniers" donc y en a 4 soit ils divisent en 2/2 avec des rediff

serieserie (13:54)

ou il diffuse pas ^^

CastleBeck (13:55)

Ok.. c'est que la 5e semaine, c'est une autre série, alors je me demandais comme ça si c'était possible qu'il y en ait 4 à la 4e semaine. Mais, j'avais l'impression que "diffuse pas" pouvait être une option.

CastleBeck (13:56)

et le "diffuse pas" c'est nul...

serieserie (13:57)

c'est clair.... behsi tu veux les francais attendent le 3x23 de cpd...

CastleBeck (13:58)

Ah, moi, j'attends le 1x01

serieserie (13:58)

mdrrr

Sonmi451 (14:00)

Il avait fait ça pour la saison 14 d'Urgences

CastleBeck (14:09)

Donc, à suivre... mais, bon, moi je l'ai vu le dernier épisode, et je ne me sens aucunement concerné par tout ça

Sonmi451 (14:10)

et vous en êtes où de vos vols?

CastleBeck (14:13)

En retard! J'ai visité 6 villes.. je devrais avoir fait mes arrêts 9 et 10 ce matin... :1

CastleBeck (14:13)

et toi?

Sonmi451 (14:18)

là je suis à Hollywood, je doit en être à autant de messages que la semaine dernière sauf qu'on est mercredi ^^

CastleBeck (14:19)

Ah cool... Pour les messages je ne sais pas... Si j'en laisse un ,je compte le quartier comme étant visité, et après, parfois je laisse des messages sur différents sujet, et je retourne selon les réponses ou autres.

Sonmi451 (14:30)

c'est ce que je fais mais j'en laisse 2 ou 3

Sonmi451 (14:30)

et le lendemain vu les réponses j'arrive à faire les 5 pour le moment

CastleBeck (14:33)

Ok. C'est bien, si tu parviens à faire 5. Moi pour le moment, j'ai plus le temps pm donc les vol, les News et les réponses attendront. Puisque je dois quitter...

CastleBeck (14:34)

Bonne aprèm

carina123 (18:45)

Bonsoir à tous !

carina123 (18:47)

Vite, mettez les informations : Attentat à Londres !! Infos en direct !

Sonmi451 (19:15)

Ca fait un petit moment Carina...

Sonmi451 (21:36)

bonsoir

cometchat1 (11:53)

Test

cometchat1 (11:53)

Ok

cometchat1 (11:54)

Test

cometchat1 (11:54)

Ok

sossodu42 (15:48)

bonjour. Le sondage de S club 7 vous attends toujours.

cometchat1 (10:16)

Test

cometchat1 (10:16)

Ok

cometchat1 (10:17)

Test

cometchat1 (10:17)

Ok

cometchat1 (10:36)

Ok

cometchat1 (10:36)

Test

cometchat1 (10:37)

Test

cometchat1 (10:37)

Ok

pretty31 (11:34)

Bonjour ! On recherche toujours un gentil créateur de calendrier du mois pour Avril sur Les mystères de Haven, Orange is the new black et HypnoClap ! Vous pouvez m'envoyer un mp Merci d'avance !

elyxir (11:50)

Bonjour ! J'aurais besoin de volontaires pour participer au Focus du quartier Six Feet Under, il y a tellement de choses à faire ! Ne soyez pas timides !

elyxir (11:50)

Bonne journée HypnoFans !

cometchat1 (13:47)

Test

cometchat1 (13:47)

Ok

cometchat1 (13:48)

Ok

cometchat1 (13:48)

Test

cometchat1 (13:48)

Test

cometchat1 (13:48)

Ok

cometchat1 (13:48)

Test

cometchat1 (13:48)

Ok

cometchat1 (13:49)

Test

cometchat1 (13:49)

Ok

cometchat1 (13:49)

Test

cometchat1 (13:49)

Ok

cometchat1 (14:14)

Test

cometchat1 (14:14)

Ok

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play