VOTE | 231 fans |

Script VF

Ce script VF a été migré dans le guide de l'épisode.

La Lumière.

 

Jack : Barber ! En arrivant là bas, donnez ça à Daniel, s’il vous plait.

Barber : pardon ?

Jack : on avait parié ! J’ai perdu.

Sam : pariez sur quoi ?

Jack : un truc de sport ! Donnez-lui ça, il comprendra.

Barber : a vos ordres.

Sam : quel sport ?

Jack : hum

Sam : sur quel sport avez-vous parié ?

Jack : du curling !

Sam : Daniel pari sur du curling ?

Jack : et oui ! Son équipe a gagné le championnat par équipe.

Sam : très bien, vous ne voulez pas me dire quel était le pari. Tant pis !

Jack : bien. Amusez-vous bien.

Sam : vous préférez prendre un week end de congé plutôt que de venir avec moi cette planète ?

Jack : oh, vous savez, moi je suis comme ça. Quand j’ai trop travaillé, j’aime me reposer. Je pensais que vous aussi vous seriez aimé décompresser un petit peu.

Sam : oui, bien sur, mais Daniel prétend que de … c’était ça le pari ? Que j’irai ou que je n’irai pas ! Vous n’avez rien de mieux à faire ?

Jack : Barber !

Sam : oh mon dieu !

 

Générique 

 

Daniel : Jack, il faut que vous voyiez cet endroit !

Jack : Daniel. Il est arrivé un malheur.

Daniel : oui, je sais. J’ai eu votre message, mais ça c’est très important. Il y a une lumière là-bas tout à fait étonnante.

Jack : Barber est mort.

Daniel : quoi ?

Jack : venez.

 

Hammond : enfin, le lieutenant Barber a-t-il donné des signes de dépression au cours de la mission ?

Daniel : au contraire, il était très bien.

Jack : il était revenu depuis quand ?

Sam : il était rentré sur Terre depuis moins de 48 heures.

Jack : et il faisait quoi ?

Teal’c : il attendait les résultats d’une traduction pour laquelle je donnais un coup de main à Daniel.

Daniel : si vous me demandez s’il était suicidaire, la réponse est non. Il allait bien. Il allait vraiment très bien. Quelqu’un lui aurait parlé ou aurait remarqué quelque chose, je ne sais pas ?

Teal’c : rien.

Sam : nous avons tous été surpris.

Daniel : je le suis moi aussi. Au point  où  je ne sais pas quoi dire.

Hammond : nous allons continuer à chercher ce qui pourrait l’avoir poussé à faire ce qu’il a fait, mais je sais bien par expérience que ce genre de question reste souvent sans réponse.

Jack : en effet.

Hammond : Dr Jackson, vous pourriez peut-être nous en dire plus sur ce palais Goa’Uld que vous étudiez. Dr Jackson ?

Daniel : oui, heu pardon ?

Teal’c : il y avait des signes récents d’une activité Goa’Uld ?

Daniel : non, je suis certain que personne n’est allé là bas depuis des siècles, mais il y avait une pièce et  dans cette pièce un socle d’où était projetait une lumière qui se reflétait sur le plafond et c’était absolument magique.

Hammond : des idées sur sa présence dans cette pièce ?

Daniel : des idées, oui, mais j’espérais que ceci pourrait m’en apprendre plus. C’est une sorte de mini-ordinateur Goa’Uld et lorsqu’on l’allume il affiche un dialecte Goa’Uld que je n’ai jamais vu. Il y a des signes similaires sur les piliers de ce palais et j’espère, en fait je croise les doigts pour qu’il s’agisse d’instruction.

Teal’c : je serais ravi de vous aider pour cette traduction Daniel Jackson.

Daniel : merci, justement j’y comptais.

 

Jack : bonsoir. Vous regardez quoi ?

Teal’c : un enregistrement digital. Je m’efforce de traduire ces textes Goa’Uld dont Daniel Jackson à parler.

Jack : et vos tentatives, ça donne quoi ?

Teal’c : en visualisant une seconde fois, j’ai aperçu une silhouette en arrière plan. Ça ne me semble pas être quelqu’un de chez nous.

Jack : il n’a jamais parlé de quelqu’un d’autre.

Daniel : mais qu’est-ce qu’il a ce machin ? Il refuse de fonctionner.

Jack : vous avez vérifié les piles ?

Daniel : je dois retourner sur la planète pour comprendre ce qu’il se passe.

Jack : Hammond a suggéré d’attendre demain.

Daniel : oui, mais cette chose ne marche pas et demain risque d’être trop tard.

Jack : pas du tout.

Daniel : je vais en parler à Hammond.

Jack : hey !

 

Hammond : est-ce que vous avez au moins dormi depuis votre retour ?

Daniel : je regrette, je ne vois pas le rapport avec ma demande.

Hammond : SG1 travaille dur depuis des semaines et il n’est pas question que je vous envoie où que ce soit tant que vous n’avez pas eu une bonne nuit de sommeil.

Daniel : je me sens bien.

Hammond : vous êtes physiquement et mentalement épuisé docteur.

Daniel : je l’avoue j’ai un peu dépassé mes limites, mais cet appareil pourrait sans doute nous révéler tout ce qui concerne cette planète et je ne peux pas progresser en restant ici.

Hammond : votre départ est prévu pour demain matin, à une journée près, je ne vois pas la différence.

Daniel : je vous le dis, il y en a une.

Jack : pardon de vous avoir dérangé mon général.

Daniel : franchement je n’arrive pas à comprendre comment quelqu’un comme vous qui a autant de pouvoir, peut passer à coté.

Jack: hey Daniel, ça suffit!

Hammond: ce n’est pas grave colonel. Voici une lettre pour la famille du lieutenant Barber expliquant qu’il est mort au service de sa patrie. Je viens de passer deux heures à  l’écrire. Je ne peux pas leur dire comment il est vraiment mort ni tout ce qui concerne le travail qu’il faisait, tout simplement qu’il est parti. Vous m’avez bien compris ?

Jack : il a très bien compris. J’en suis sûr.

Hammond : veuillez le faire sortir.

 

Hammond : pourquoi ce retard ?

Sam : Daniel n’est pas venu au rapport ce matin.

Hammond : quoi ?

Sam : je me suis contentée de l’appeler. J’ai cru qu’il allait décrocher mais ça sonnait toujours occupé.

Hammond : mais hier, il m’a demandé de partir immédiatement.

Jack : je pourrais peut-être aller voir ce qu’il en est !

Hammond : oui, ça me semble une bonne idée.

 

Jack : Daniel ? Daniel ? Qu’est-ce que vous faites là ?

Daniel : rien de tout ça n’a de signification.

Jack : hum, Daniel, si on en parlait à l’intérieur !

Daniel : j’ai essayé, seulement tout s’enfuit.

Jack : bien sur. Bon, alors tout ça, ça se rattrape.

Daniel : on ne peut rien rattraper.

Jack : voyons quelque soit le problème, on va le régler.

Daniel : vous ne savez même pas de quoi je suis en train de parler.

Jack : non, non en effet, mais venez donc par là !

Daniel : Jack ?

Jack : oui. Oui.

 

Janet : le scanner indique que son activité neurologique est en baisse.

Jack : donc ?

Janet : donc les neurotransmetteurs délivrent des messages à tout le corps. S’il y a trop ou trop peu de ces transmissions chimiques, il en résulte de l’angoisse, de la dépression ou une réaction émotionnelle ou des troubles physiques.

Jack : il y a un rapport quelconque avec ce qui est arrivé à Barber ?

Janet : avec tous les membres de SG5 qui présentent ce genre de symptômes, oui. Je dirais même que c’est certain. La seule chance que nous ayons, c’est que ça ne semble pas être le résultat d’une contagion.

Jack : mais si ça n’est pas une maladie, c’est quoi ?

Janet : je ne sais pas. Des écarts aussi homogènes dans les niveaux s’est souvent du à l’absorption de drogues, mais  aucun d’eux, on  ne trouve de substances étrangères, sans oublié que les précédentes analyses faites sur la planète P4X-347  ont permis d’écarté les suspects habituelles, l’air et les radiations.

Jack : donc en suivant les traces de SG5, on va très certainement  finir par trouver une liste.

Hammond : je regrette colonel. Tant que nous n’aurons pas compris…

Jack : mon général, on a aperçu une ombre sur la vidéo et donc quelque chose ou quelqu’un influe sur ces hommes.

Janet : fait même plus qu’influer, si leurs fonctions cérébrales continuent à décliner, ils risquent des problèmes beaucoup plus sérieux.

Jack : nous allons donc sur MOP2 et nous rapporterons des échantillons de ce qu’on peut suspecter.

Hammond : votre requête est acceptée, mais surtout soyer prudent.

Jack : merci mon général. Merci.

 

Jack : je comprends pourquoi Daniel était si intrigué par ce lieu.

Teal’c : en effet.

Jack : ça donne quoi ?

Sam : l’air est pur comme on nous l’avait indiqué. Ce qui a pu infecter Daniel et SG5 n’est pas du à l’air.

Jack : allons-y. faites attention.

Sam : ce n’est qu’un enfant. Il semble avoir eu peur en nous voyant.

Teal’c : c’est sans doute la source lumineuse dont Daniel Jackson nous a parlé.

Jack : vraiment ! Carter, qu’est-ce que ça donne ici ?

Sam : je n’ai pas l’impression qu’il y ait autre chose de détectable que la lumière que nous voyons. Je pense que ce n’est que décoratif.

Jack : sans risque ?

Teal’c : il est quand même difficile de penser que quelque chose d’aussi beau puisse être dangereux, O’neill.

Jack : oui. Bon, ben on reviendra. Continuons. Hey, on y va !

Sam : oui, excusez-moi.

 

Sam : mon colonel, j’aimerai procéder à une analyse approfondit du spectre de cette lumière.

Jack : plus tard.

Sam : je pense qu’il pourrait y avoir un rapport entre cette lumière et ce qui est arrivé à Daniel.

Jack : vous disiez que c’était sans danger ?

Sam : j’en suis certaine, oui. C’est seulement…

Jack : salut ! Moi c’est Jack. Et toi, c’est ? Beau travail, ça me rappelle un peu mon premier appartement. Et les voisins, ils sont sympas ?

Ado : Loran.

Jack : excuse-moi ? Je ne sais pas ce que ça veut dire.

Loran : c’est mon nom.

Jack : salut Loran.

Loran : Jack ?

Jack : oui, et il n’y a personne d’autre qui vit avec toi ?

Loran : mon père et ma mère.

Jack : tu peux nous emmener les voir ? J’aimerai leur parler.

Loran : non, parce que ils sont pas là.

Jack : pas dans cet endroit ? Et donc, tu es ici tout seul ?

Loran : oui.

Jack : vois-tu Loran, des personnes comme moi sont venus ici, il y a quelques jours.

Loran : je mettais caché.

Jack : oui et surement très bien caché car ils n’ont même pas su que tu étais là, mais ce qui se passe c’est qu’à leur retour, ils ont été très malades. Nous aimerions savoir pourquoi. Tu as une idée ? Très bien, alors on va continuer notre promenade. Tu pourrais venir avec nous ?

Sam : mon colonel, le général Hammond a activé la porte des étoiles, il est à la radio.

Jack : très bien, allez-y, j’arrive. Allez viens !

 

Hammond : Hammond a l’appareil, à vous colonel.

Loran : il est où ?

Jack : il nous parle à travers une radio, cette chose qui est là. On vous écoute mon général.

Hammond : je vois que vous vous êtes fait un ami !

Jack : en effet. Loran, le général Hammond.

Loran : il me voit ?

Hammond : oui je te vois, fiston.

Loran : salut.

Jack : nous n’avons encore rien trouvé, mais nous ne sommes là que depuis quelques minutes.

Hammond : vous êtes là bas depuis bien plus d’une heure !

Jack : c’est impossible !

Hammond : Jack, j’ai de très mauvaises nouvelles. Tous les équipiers de SG5 sont morts.

Sam : oh non.

Teal’c : et dans qu’elle état est Daniel Jackson ?

Hammond : le Dr Frasier fait le maximum pour le sauver, mais il est malheureusement tombé dans un profond coma. On ignore combien de temps il va survivre.

 

Jack : voila vos prélèvements.

Janet : et celui du garçon ?

Jack : oui, il y est aussi.

Janet : allez remettre ça au labo.

Jack : il va comment ?

Janet : malheureusement son état est toujours aussi critique.

Jack : merci.

 

Teal’c : cette image a été enregistré il y a environ combien de temps ?

Loran : c’est chez nous. Avant qu’on vienne ici.

Teal’c : alors tes parents t’ont emmené d’un autre monde ?

Loran : oui, ils étaient explorateurs. Un peu comme vous on dirait ! Jusqu’à leur arrivée ici, mais au fait, qu’est-ce que on cherchait déjà ?

Teal’c : si tu ne peux pas nous expliquer pourquoi nos amis sont malades, nous allons devoir continuer à chercher quelles en sont les causes.

Loran : mais aucun de vos amis n’est venu ici ! Il faut que je vous montre quelque chose ! C’est un cadeau de mon père pour mon anniversaire. Non, ce n’est pas un vrai.

Teal’c : les enfants de la Tauri appréciaient aussi les armes aux jolies couleurs qui ne servent à rien.

Loran : c’est amusant !

Teal’c : en effet. Sur la planète où je suis né, Chulak, on ne fête jamais le jour de notre naissance.

Loran : pas de cadeaux ?

Teal’c : c’est un jour comme un autre.

Loran : alors comment savez-vous quel est votre âge ?

Teal’c : mon âge exact est de 101 ans.

Loran : vous n’avez pas l’air si vieux.

Teal’c : à ce qu’il parait.

Loran : et quand est-ce que vous aurez 102 ans ?

Teal’c : dans 47 jours.

Loran : gardez-le, cadeau d’anniversaire.

Teal’c : je ne peux pas.

Loran : oui, mais dans 47 jours vous ne serez plus là, non ? Alors gardez-le !

 

Janet : colonel, ça ne va pas ?

Jack : voila tout à fait le genre de question idiote. Mon meilleur ami git sur son lit de mort. Oh, je vais très bien.

Janet : colonel, nous cherchons à résoudre ce problème.

Jack : je ne vous demande pas d’excuses.

Janet : colonel O’neill, si vous ne vous calmer pas immédiatement, je vous fais mettre à la porte de mon infirmerie. Vous m’entendez ?

Jack : je vais très bien.

Janet : j’aimerai revérifier votre taux de dopamine.

Jack : je suis atteint moi aussi, c’est ça ?

Janet : permettez que je vérifie. S’il vous plait.

 

Janet : ce qui provoque cet état dépressif accélère également l’activité neurale dans le cerveau et augmente le taux de dopamine dans le corps.

Jack : un peu comme une drogue.

Janet : mais seulement sur cette planète ! Peu de temps après votre retour, l’activité neurale commence à diminuer  et une dépression en résulte. Les analyses de sang le confirment.

Hammond : cet enfant aurait il une immunité que l’on pourrait utiliser à notre avantage ?

Janet : non, ses analyses de sang sont semblables, je ne pense pas qu’il pourrait quitter sans devoir faire face aux mêmes symptômes de sevrage de drogue.

Hammond : mais le colonel O’neill n’est resté sur cette planète qu’un peu plus d’une heure.

Janet : exact, mais cette dépendance semble être pratiquement instantanée.

Jack : vous voulez dire que je suis dépendant de cette planète ?

Janet : oui, la rapidité avec laquelle vous passez de la sérénité à la dépression semble être proportionnelle au temps que vous passez sur la planète. Tout ce que l’on peut espérer c’est que vous n’y êtes pas resté assez longtemps pour que vos symptômes deviennent aussi sérieux que ceux de Daniel et des autres.

Jack : bravo. Toutes ces années à me contenter de dire non.

Hammond : Jack, j’essayé de rappeler le Major Carter et Teal’c, ils ne répondent pas et je ne peux pas prendre le risque d’envoyer une autre équipe.

Jack : c’est quoi ça ?

Janet : son encéphalogramme s’emballe. C’est exactement ce qui est arrivé aux membres de SG5 avant qu’ils meurent. Général, il faut le renvoyer sur cette planète. Une fois arrivée là bas, il faut me transmettre ses signes vitaux toutes les… Il est plat, pas le temps de relancer le cœur. Dépêchez !

 

Jack : Daniel! Daniel ! Allez Daniel ! Daniel réveillez-vous! Carter, Teal’c ! Où sont mes amis ?

Loran : devant la lumière.

Jack : va me les chercher.

Loran : ils ne viendront pas !

Jack : vas-y, essaie !

Loran : je n’ai pas le droit d’y entrer.

Jack : oh, pour l’amour de dieu ! Carter ! Carter, réveillez-vous !

Sam : vous êtes revenu depuis quand ?

Jack: Teal’c, Teal’c, allez. Bon, venez,  sortons d’ici. Dépêchons.

Teal’c: Daniel Jackson?

Jack : oui. Il fallait le ramener, c’était la seule façon de lui sauver la vie.

Sam : vous vous êtes absenté longtemps ?

Jack : quelques heures. Hammond a essayé de vous joindre !

Teal’c : pas du tout.

Loran : mais si ! J’ai entendu sa voix.

Sam : nous étions où ?

Loran : là dedans.

Sam : je ne sais pas comment l’expliquer !

Jack : et bien notre cher médecin pense que nous sommes tous dépendant de quelque chose ici qui a une influence sur notre cerveau et à 100 contre 1, je pense que c’est cette lumière.

Sam : je ne vois pas comment c’est possible.

Jack : hey, tu le savais, n’est-ce pas ?

Loran : non.

Jack : c’est pour ça que tu n’a pas le droit de venir ici !

Loran : mon père a dit que j’étais trop jeune.

Sam : voyons mon colonel, si c’est uniquement la lumière, comment Daniel a-t-il était sauvé rien qu’en revenant sur la planète.

Jack : j’en sais rien du tout, mais vous vous devez trouver pourquoi, parce que sinon, nous sommes coincés ici à jamais et ce n’est pas acceptable. Mais oui, bien sur. Il faut éteindre cette lumière.

Loran : non.

Jack : toi, tu restes là.

Sam : qu’est-ce que l’on doit chercher ?

Jack : l’interrupteur. Alors voyons si on ne peut pas éteindre cette lumière. On devrait…

Teal’c : O’neill !

Jack : oui. Bien sur que ce truc est dangereux.

Sam : à mon avis, le mécanisme de control se trouve à l’intérieur du socle. En se concentrant là dessus, on devrait finir par trouver.

 

Hammond : heureux de vous retrouver vivant et en bonne santé Dr Jackson. Nous avons craint de vous perdre.

Daniel : à vrai dire, la dernière chose que je me souvienne c’est de vous avoir crié dessus, veuillez m’en excuser.

Hammond : n’en parlons plus. Avez-vous besoin de quelque chose ?

Daniel : de mes lunettes et de vivres. Je crains que nous soyons ici pour un bon moment et également ce petit ordinateur que je n’arrivais pas à faire fonctionner.

Hammond : je vous envoie tout ça sur le champ. Où est le colonel O’neill ?

 

Daniel : dites, je crois avoir trouvé …

Sam : comment avez-vous fait ?

Daniel : la télécommande.

Jack : je croyais qu’elle était cassée ?

Daniel : c’est vous qui aviez raison, c’était les piles !

Jack : ah, c’est vrai ?

Daniel : je crois que cet objet tire son énergie de quelque chose qui est dans la pièce, c’est pour ça qu’il ne pouvait pas fonctionner sur Terre.

Jack : nous sommes ici depuis combien de temps ?

Daniel : difficile à dire, le général Hammond nous a envoyer des vivres et Loran et moi avons trouvé comment traduire ce qui est écrit sur ces colonnes.

Jack : tout ce temps ?

Daniel : la conception du temps est une des premières choses qu’on perd quand on plane. D’après ce que j’ai pu réussir à traduire jusqu’à présent avec l’aide de Loran, les Goa’Uld se servaient de cet endroit comme une sorte de fumerie d’opium. La différence c’est que leurs symbiotes devaient garder un équilibre chimique dans l’esprit  de leurs hôtes après leur départ.

Teal’c : je devrais donc pouvoir quitter cette planète.

Jack : ben vous avez bien de la chance.

Sam : attendez une minute. Puisque vous venez de l’éteindre, pourquoi ne suis-je pas déjà déprimée ?

Teal’c : il faut peut-être du temps pour que cela fasse de l’effet !

Jack : alors mettons ce temps à profit. Loran !

Loran : Jack !

Jack : dis moi, peut-être que tu pourrais nous dire où tes parents sont allés ?

Loran : très très loin d’ici.

Jack : loin comment ? Vers où exactement ? Le petit nous cache quelque chose. Teal’c, Carter avec moi.

 

Jack : quoi ?

Sam : j’ai bien peur qu’on ne rentre plus jamais chez nous, en effet.

Jack : oh, le général nous expédiera tout ce dont nous avons besoin jusqu’à ce qu’on est trouvé une solution. Belle plage !

Sam : ce serait une bonne excuse pour vous, non ?

Jack : hein ?

Sam : pour vous tourner les pouces quelque temps.

Jack : quoi ?

Sam : ah, laissez tomber.

Jack : on dit laissez tomber, mon colonel !

Sam : oh, je vous en prie oubliez ça si on est coincé ici pour toujours…

Jack : écoutez-moi Major.

Sam : pas question !

Jack : on dit: pas question mon colonel !

Sam : quoi ? Parce qu’en plus il va falloir que je  subisse ça tout le temps ?

Jack : parce que c’est comme ça !

Sam : de quoi est-ce que je me mêle ? Ce n’est pas vous qui décidait.

Jack : Carter, vous êtes en état de manque.

Sam : je suis en état de manque !

Jack : oui et moi aussi.

Teal’c : O’neill, major Carter ! Je crois bien avoir retrouvé les parents de Loran.

 

Loran : là, c’est mon père et ma mère et là, c’est moi.

Daniel : tu étais bien plus jeune !

Loran : oui, c’est ancien.

Daniel : oui, à ce propos.

Loran : je peux prendre une photo de vous ?

Daniel : bien sur.

Loran : elle est bien ! Je suis désolé que vous ne puissiez pas partir !

Daniel : c’est vrai ? Je veux dire, il serait logique que tu es envie de compagnie. J’en viens même à penser que c’est pour ça que tu ne nous as pas dit que la lumière était dangereuse.

Loran : non.

Daniel : c’est rien, je ne t’en veux pas.

Loran : non, ce n’est pas pour ça.

Daniel : qu’est-ce qui y a ?

Jack : oh, nous avons à nouveau cette sensation de dépendance.

Daniel : je me suis senti bien pendant que vous n’étiez pas là !

Sam : je dois dire mon colonel que je me sens à nouveau moi-même.

Jack : moi aussi. Ça veut dire quoi ?

Sam : que ce doit être autre chose que cette lumière qui nous indispose.

Jack : et que c’est très près de l’endroit où nous sommes.

Daniel : donc, non seulement nous sommes coincés ici, mais nous sommes coincés ici !

Jack : oh, y a pas de doute c’est moins amusant à regarder avec la lumière éteinte.

Teal’c : ça ne me gêne pas de rester ici.

Sam : mon colonel, vous avez mis le doigt sur quelque chose.

Jack : comment ça ?

Sam : la lumière n’est pas ce qui influe sur nos esprits, ce n’est que quelque chose destiné à profiter du nouvel état des molécules de notre cerveau.

Daniel : donc, une distraction ?

Sam : probablement même d’avantage. Je veux dire que les couleurs et l’interaction de la lumière avec notre nerf optique doit déclencher des réponses chimique, mais ce n’est pas là, la cause directe du déséquilibre.

Jack : mais c’est quoi la cause ?

Sam : il doit y avoir un appareil caché qui diffuse une forme d’énergie ou de radiation que nous ne pouvons détecter avec nos instruments.

Jack : bon, alors Loran. Pourquoi cette pièce n’a-t-elle aucun effet sur toi ?

Loran : je suis trop jeune.

Jack : qu’est-ce que tu en sais ?

Loran : c’est mon père qui me l’a dit.

Sam : il est très possible que cet endroit n’influe que sur une physiologie adulte.

Jack : Frasier prétend qu’il est aussi dépendant que nous le sommes.

Loran : elle a raison, la lumière n’a jamais eu d’effet sur moi.

Jack : elle avait quel effet sur tes parents ? Il faut qu’on sache ce que fait cette chose.

Loran : quand ils reviendront, ils vous le diront.

Jack : ils ne reviendront pas, tu le sais très bien.

Loran : mais si.

Jack : quelqu’un a mis leur cadavre en terre. Comment est-ce qu’on arrête ce dispositif ? Trouvez de quoi il s’agit.

Sam : a vos ordres.

 

Jack : hey, excuse-moi ! Jolie photo ! Tes parents ?

Loran : je les ai tués.

Jack : c’est sûr ? Je trouve ça… raconte moi.

Loran : quand on a découvert cet endroit, il ne faisait rien d’autre que de regarder cette lumière, à longueur de temps. La lumière n’avait pas d’effet sur moi d »après mon père parce que j’étais trop jeune, mais ils ne me laissaient jamais entrer là bas. Tous les jours, je leur disais d’arrêter, mais ils me demandaient de leur ramener des choses.

Jack : d’accord, c’est ce que tu faisais. Et ?

Loran : un jour, j’ai arrêté. C’était longtemps avant que leur faim ne devienne plus forte que la lumière et après, ils sont sortis à ma recherche, ils avaient faim et je me suis glissé là où il y a la lumière et j’ai tout éteint. Pas seulement la lumière, tout. Je ne savais pas qu’ils seraient si malheureux, je voulais simplement qu’on rentre chez nous.

Jack : hey, ce n’est pas ta faute.

Loran : ils sont morts à cause de moi. Ils se sont mit à hurler, à courir dehors. Ils faisaient n’importe quoi. Alors je suis allé tout rallumer, mais ils étaient déjà dans l’eau, si loin et ils continuaient à s’éloigner. Ils continuaient à s’éloigner, je leur ai crié : « j’ai tout rallumé », mais ils s’éloignaient toujours. Ils ont disparu. Le lendemain, je les ai retrouvés sur le rivage.

Jack : Loran, tu ne leur voulais que du bien. Tu essayais de les libérer de quelque chose. Tout ça n’est pas ta faute.

Loran : ils me manquent.

Jack : je sais.

 

Jack : où en êtes-vous ?

Daniel : nous pensons pouvoir l’éteindre.

Loran : qu’ils ne le fassent pas. Vous mourrez, comme mes parents.

Sam : il a raison. Si on l’éteint, ce sera le sevrage brutal. On sera de nouveau en état de manque,  mais Teal’c et Daniel ont traduit certaines des inscriptions qui sont la dessus et nous pensons qu’il était prévu qu’ils s’éteignent petit à petit.

Daniel : les Goa’Uld installés ici, avaient besoin d’esclaves humains afin de subvenir à leur besoin quand ils étaient là.

Sam : on a déjà réussi à le baisser un peu sans problème.

Teal’c : d’ici deux à trois semaines, votre cerveau sera redevenu normal. Vous pouvez rentrer chez vous.

Jack : bon alors, 3 semaines dans un palais sur la plage ! Teal’c inutile de moisir ici, retournez donc dire à Hammond ce qui va se passer.

Teal’c : très bien.

Loran : et puis vous partirez ?

Jack : nous devrions partir tous, non ?

Sam : oui, il serait bien qu’il retrouve une vie normale comme nous tous !

Loran : quoi, je peux venir avec vous ?

Jack : bien sur. Bien, allons voir Teal’c s’en aller. Est-ce que tu aimes les glaces ?

Loran : c’est quoi les glaces ?

 

FIN

 



Ecrit par shiva110 

Teaser | Instructions | Tableaux des vols
HypnoCup

Quel est le meilleur médecin ?

Clique ici pour voter

Activité récente

Volontariat
18.03.2017

Sondages
26.01.2017

Le Survivor
24.01.2017

Les Répliques
08.01.2017

Nemesis
06.03.2017

La pluie de feu
05.03.2017

Trahisons
05.03.2017

Filmographie
02.03.2017

S05E17 Impact
23.02.2017

Actualités
Les séries Stargate

Les séries Stargate
"" A l'occasion des 20 ans de Stargate SG-1 le 27 juillet 2017, HypnoMag prépare un dossier sur...

Teryl Rothery dans téléfilm de Tf1
L'actrice teryl Rothery inoubliable Dr Janet Fraiser est présente dans un téléfilm inédit en france...

[Jeu] Podium de la semaine

[Jeu] Podium de la semaine
Depuis hier et jusqu'au 25 Août, venez voter pour votre "Carter" favoris !!!!! Notre talentueuse...

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate

Roland Emmerich revient sur le reboot de Stargate
A l'occasion d'une interview qui s'est tenue en début de semaine, Roland Emmerich a pu revenir sur...

[TV] Piège à domicile

[TV] Piège à domicile
[TV] Piège À Domicile avec Richard Dean Anderson & Marg Helgenberger; aujourdhui à 15:20 sur...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Saison 10 : Quels est votre épisode préféré parmi ceux proposés ? (2eme partie)

Afficher plus d'informations

Total : 7 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoChat

CastleBeck (20:58)

Ok. J'irai voir ça pour me relaxer ce soir...

CastleBeck (20:58)

Pour le moment, si je commence, je passerai tout droit pour mon élève (quoique, je viens de me souvenir qu'il avait décalé sa rencontre en plus...)

serieserie (20:58)

oui c'est trop mignon

CastleBeck (21:07)

Parker qui reprend la crise de Kevin sur le plateau! J'adore!

serieserie (21:08)

ouiii

CastleBeck (21:09)

Ils sont adorables!

serieserie (21:09)

t'as vu!

CastleBeck (21:10)

Il faut juste que je me convainque ne ne pas partir à l'exploration de la page...

CastleBeck (21:18)

Par contre, ils vont vieillir eux... pas bon signe pour une longue durée de vie de la série

serieserie (21:18)

ils trouveront d'autres acteurs, eux joueront les ados

CastleBeck (21:19)

Oui, c'Est ce que je me dis, mais j'ai du mal à imaginer un jeune Kevin différent... ou Randall ou Kate...

serieserie (21:19)

CastleBeck (21:20)

Mais, bon s'habituera... C'est pas comme si ça n'arrivait jamais qu'on nous change des acteurs

serieserie (21:20)

oui

CastleBeck (21:21)

Pour le moment, j'aime pas les changements de titre en VF

serieserie (21:21)

oh

CastleBeck (21:27)

On y perd, pour certains, le fait que le titre est mentionné dans l'épisode.

serieserie (21:27)

comme souvent

CastleBeck (21:28)

Oui, je sais.. mais ils ont réussi à traduire "Kyle" par Babyblues... quand même...

serieserie (21:28)

outch

CastleBeck (21:29)

Bon, je me plains et il n'y a que 4 titres sur 18

CastleBeck (21:30)

Les titres de Bones n'était pas mieux non plus

serieserie (21:30)

non...

Sonmi451 (21:44)

bon je fais encore un vol et zou devant ma tv ^^

CastleBeck (21:44)

Tu vas où?

Sonmi451 (21:47)

je suis à Downton village ^^

CastleBeck (21:48)

Ah, c'Est bien, avec celle-là, juste la ville et on reconnait la série

CastleBeck (21:53)

Sur ce, moi, j'ai du boulot, alors je vous souhaite une excellente fin de soirée à toute les deux

Sonmi451 (22:15)

j'y vais aussi fini pour aujourd'hui

Sonmi451 (22:15)

à plus!

cometchat1 (08:53)

Test

cometchat1 (09:29)

Test

cometchat1 (09:29)

Ok

cometchat1 (09:30)

Ok

cometchat1 (09:30)

Test

cometchat1 (10:23)

Ok

cometchat1 (10:23)

Test

cometchat1 (10:24)

Ok

cometchat1 (10:24)

Test

cometchat1 (10:29)

Ok

cometchat1 (10:29)

Test

cometchat1 (10:32)

Test

cometchat1 (10:32)

Ok

cometchat1 (10:49)

Ok

cometchat1 (10:49)

Test

cometchat1 (10:49)

Ok

cometchat1 (10:49)

Test

cometchat1 (10:50)

Ok

cometchat1 (10:50)

Test

cometchat1 (10:50)

Ok

cometchat1 (10:50)

Test

cometchat1 (11:14)

Test

cometchat1 (11:14)

Ok

cometchat1 (11:29)

Test

cometchat1 (11:29)

Ok

Locksley (11:44)

HypnoCup : allez, allez, on vient faire un petit clic pour départager Alex et Greg ! Faites-nous exploser le nombre de votants pour cette finale ! Et cometchat1 peut même voter en passant faire ses tests

cometchat1 (11:47)

Ok

cometchat1 (11:47)

Test

kystis (21:44)

N'oubliez pas de voter dans préférence !! Merci

albi2302 (20:00)

Blue Bloods à un nouveau Design (merci Serieserie) et cherche une équipe pour s'occuper du quartier ! N'hésitez pas a passer

Rejoins-nous !

Ou utilise nos Apps :

Disponible sur Google Play